Accueil > News > IRISIB - Plancher vibrant pour malentendants


IRISIB - Plancher vibrant pour malentendants

jeudi 25 février 2016

« L’IRSA, Institut Royal pour Sourds et Aveugles, est le plus grand centre francophone d’enseignement et d’éducation pour les personnes atteintes des troubles de la vue, de l’ouïe, du langage ou instrumentaux. L’IRSA est également l’inventeur d’un plancher vibrant dont le modèle a été repris partout en Belgique et à l’étranger.  » 

 

Un moyen pour aider les personnes sourdes à prendre conscience de l’environnement sonore qui les entoure est de leur faire ressentir les vibrations des sons par des récepteurs spécifiques à travers le toucher. Ces vibrations peuvent être transmises à travers différents objets ou matériaux. L'IRSA a choisi de fabriquer un plancher vibrant (raccordé à un microphone) sur lequel les enfants sourds peuvent s’asseoir et prendre conscience des vibrations émises par de la musique, par les bruits ambiants mais aussi par leur voix. Certains exercices sont mis en place pour leur faire prendre conscience de leur vocalisation. On leur demande donc de produire des vibrations dans le plancher vibrant à l’aide de leurs cordes vocales à travers un microphone, cette étape est la démutisation. L’étape suivante est d’essayer de reproduire des sons « plus précis » qu’une logopède prononce dans un micro. Les enfants essaye alors de reproduire la vibration le plus fidèlement possible en utilisant leur propre voix.

L’IRSA possédait déjà des modèles de planchers vibrants. Les premiers modèles étaient composés d’une boîte en bois contenant un haut-parleur qui faisait vibrer les molécules d’air à l’intérieur du caisson. Ces vibrations étaient transmises à la paroi du dessus sur laquelle les enfants s’asseyaient. Cette paroi étaient partiellement amortie par un carré de caoutchouc reposant sur les montants du caisson. Ce caoutchouc permettait de bloquer les vibrations de la paroi supérieure en évitant les ondes qui se propageraient dans le reste du caisson.

L’IRISIB,  à travers plusieurs travaux d’étudiants, a consacré une partie de ses ressources à la conception de nouveaux planchers vibrants en leur apportant de nouvelles technologies. Le principe de base des planchers actuels reste le même. Le principal apport est le remplacement du haut-parleur par des « Bass-Shakers » utilisés habituellement dans les systèmes de « Home-Cinéma ». Ces haut-parleurs sont des modules permettant de faire vibrer la surface sur laquelle ils sont fixés et sont donc plus appropriés pour faire vibrer un plancher.

Les premiers prototypes ont été considérablement améliorés pour augmenter encore la diffusion des vibrations et surtout pour être plus sécurisant. En effet,  les enfants ne doivent pas pouvoir glisser leurs doigts dans les boitiers et risquer de se coincer les doigts.

Le dernier modèle de plancher réalisé (voir photo) a été très reçu avec un grand enthousiasme de la part des enfants de l’IRSA. Ils ont trouvé que la nouvelle version du plancher était non seulement plus esthétique, mais aussi beaucoup plus confortable et plus « vibrant » que les anciennes.

Aujourd’hui, l’IRSA possède deux prototypes réalisés à l’IRISIB mais aussi les plans et instructions pour en construire de nouveaux. L’IRISIB et l’IRSA ont toujours un projet qui consisterait à construire une salle complète de modules vibrants pour pouvoir donner des cours collectifs ou des cours de danse pour les sourds et malentendants. Mais ce projet nécessite encore une recherche de budget ou de financement public.

Crédits : Fabienne FABRE (IRSA), Rudi GIOT (IRISIB), Nicolas BOUCQUEY (étudiant ISIB), Rabia TAS (étudiante ISIB), Herman TSEBO (étudiant ISIB).

Retour à la liste des news