Accueil > News > Rencontre avec Déborah Lanterbecq


Rencontre avec Déborah Lanterbecq

vendredi 30 novembre 2018

  • BIOSENES, c'est quoi?

Le projet BIOSENS  est un projet de recherche Interreg FWVl intégré dans le portefeuille SMARTBIOCONTROL. Ce portefeuille, composé de 4 projets de recherche et un projet de gestion/communication, propose une alternative à l’utilisation des pesticides chimiques par le développement de nouveaux produits phytosanitaires « bio », fabriqués à partir d'organismes vivants. Cependant, l'efficacité de ces biopesticides varie en fonction de nombreux facteurs environnementaux. Il est donc essentiel de pouvoir les caractériser en temps réel.

Au sein du portefeuille, le projet BIOSENS rassemble les expertises transfrontalières de plusieurs partenaires afin de développer une nouvelle génération de biopuces permettant d'assurer la caractérisation et une surveillance en temps réel de ces agents de lutte biologiques, micro-organismes et/ou molécules biocides, ou de tester leur efficacité sur les agents pathogènes visés. En effet, ces biopuces pourront être utilisées sur site afin d’assurer une détection précoce de pathogènes pour lesquels l'efficacité d'un traitement biologique nécessite une réponse rapide, avant l'apparition des premiers signes.

La conception de ces biopuces repose sur l'association de méthodes moléculaires de caractérisation, fondées sur une reconnaissance de l'ADN ou de marqueurs protéiques, avec le phénomène de résonance plasmonique de surface (SPR).

Ce projet d'envergure développé sur plusieurs années est un vrai travail d'équipe. En effet, si Camille Dekuijper  est le chercheur engagé sur le projet depuis fin 2016, Alexandra Nirsha  est venue lui prêter main forte en septembre 2018 pour les aspects bioinformatiques. Le laboratoire peut également compter sur Meganne Moulin , assistante de recherche pour aider à mener à bien les manipulations de laboratoire relatives au projet.

BIOSENS s'appuie sur un consortium transfrontalier, offrant une approche pluridisciplinaire et nécessitant une bonne alchimie entre biologistes, agronomes, physiciens et spécialistes des micro-technologies : Materia Nova, Multitel, Université de Lille, CNRS, CHR de Lille, CARAH (centre de recherche associé à la HEPH-Condorcet) et ULg.

Dans ce projet, le CARAH est responsable d’un volet de la fonctionnalisation biologique ( l’identification et greffage de séquences d’ADN d’intérêt, spécifiques des microorganismes de lutte biologique et des pathogènes des plantes modèles), de la validation biologique de la puce, ainsi que des essais de validation en conditions contrôlées (en serres et en laboratoire) et en conditions réelles (en champs). Le CARAH participera également à la dissémination des résultats et aux activités de formation.

  • Qui est Déborah Lanterbecq?

Déborah Lanterbecq est Docteur en Sciences (thèse en biologie soutenue en 2005 à l’UMONS). Depuis 2014, elle est Maître-assistant et chargé de recherches à la HEPH-Condorcet (catégories technique et agronomique, Ath). Elle est également responsable du Laboratoire de Biotechnologie et Biologie Appliquée (HEPH-Condorcet et CARAH asbl), où elle encadre une équipe de recherche en biologie moléculaire appliquée à l’environnement et l’agronomie. Depuis 2018, elle représente la communauté « recherche » de la HEPH-Condorcet en participant aux groupes de travail de Synhera en tant que coordinatrice recherche, et plus particulièrement pour les catégories technique et agronomique.

Aujourd’hui, outre ses activités pédagogiques, elle met son expérience acquise en recherche fondamentale au profit de la recherche appliquée, principalement dans les domaines de l’agronomie, l’agro-alimentaire, l’environnement et la phytopathologie.

Envie d'en savoir plus?

http://www.carah.be/projets/biosens.html

http://www.smartbiocontrol.eu/fr/projet-biosens/

Retour à la liste des news