Accueil > News > Repoussons le jour du dépassement grâce à la Recherche en HE


Repoussons le jour du dépassement grâce à la Recherche en HE

vendredi 10 août 2018

Depuis le 1e  août, nous avons atteint le "jour du dépassement", ce qui signifie que l'Humanité a épuisé toutes les ressources naturelles que la Terre est capable de régénérer en une année, selon l’institut de recherche international Global Footprint Network.

Les actions citoyennes et collectives sont en plein essor afin de reculer cette date. En Belgique, de nombreux projets d'économie circulaire, d'amélioration de processus industriels, de diminution d'empreinte écologique, etc. voient le jour. Parmi ces derniers, SynHERA est fier d'accompagner des projets de Recherche issus de son réseau de Hautes Ecoles de la FWB. 

On vous propose une petite sélection tirée, entre autres, de notre rapport d'activités 2017

LAVERVERT

Produits d'entretien et outils D.I.Y. 100% belges, écologiques, issus de l'économie circulaire

Un super produit soutenu par une équipe ultra motivée et qui permet de laver son linge tout en protégeant l'environnement, nous, on achète ! Nous avons testé ce produit en interne et notre chargé de communication et marketing en est tombé amoureux ! Retrouvez prochainement dans l'interview du mois, quelques lignes échangées avec son co-créateur : Jean-François Eloin

PLANTONE - Francisco Ferrer

Innovation en teintures végétales

Le problème que posent les textiles dans le contexte de la mondialisation actuelle réside également dans la fabrication des jeans, notamment sur la teinture de ceux-ci (il est nécessaire de préciser que cette technique ne concerne pas tous les pays, mais surtout les pays en développement). Source

Pour ce projet, l’école horticole Redouté-Peiffer a mis à disposition de la Haute école Francisco Ferrer un terrain de 100m2 ainsi que les outils et connaissances en culture de plantes tinctoriales. En échange, les étudiants d’Arts du tissu initient les élèves de Redouté aux teintures végétales. Ce projet s’exporte actuellement vers l’école des Beaux-Arts de Tunis et le Centre Technique de Création, d’Innovation et d’Encadrement du Tapis et du Tissage à Tunis. Ce centre tunisien se spécialise dans la préservation des savoir-faire et dans l’innovation en teintures végétales. Le projet Plantone vise aussi la conscientisation des plus jeunes à la question de l’écologie: en partenariat avec la section pédagogique de la Haute Ecole et une école maternelle à pédagogie différenciée, un jardin de plantes tinctoriales sera élaboré.

COSYNTA - HE Condorcet / Carah

Conception et optimisation de la synthèse d’un tensio-actif

Le marché mondial des tensio-actifs est en pleine croissance et intéresse de nombreux secteurs industriels comme l’agroalimentaire, la détergence, l’agronomie mais également des secteurs de niche comme la cosmétique ou le pharmaceutique. La pollution par les tensio-actifs est bien souvent liée au rejet de détergents ou de produits ménagers dans les eaux. En effet ces produits sont composés essentiellement de tensio-actifs, car ces derniers sont très utiles pour enlever les graisses.

Cosynta vise à la conception et à l’optimisation de la synthèse d’un tensio-actif (le glucuronate de lauryl) bioressourcés à l’aide d’un biocatalyseur. 

OPTIVER - HE Condorcet / Carah

Mise au point d’un thé de lombricompost de formulation optimisée, à haute teneur en microorganismes bénéfiques et éléments nutritifs assimilables par les plantes

Le projet a consisté en la « mise au point d’un dispositif d’extraction expérimental de thé de vermicompost » de manière à obtenir un amendement liquide à pulvériser sur les cultures. Ce projet vise, dans un premier temps, à concevoir un prototype d’extracteur de thé de vermicompost qui puisse être facilement transposable à l’échelle industrielle. Durant le projet, les paramètres de production du thé ont été optimisés pour le prototype labo de manière à obtenir un produit de qualité, potentiellement riche d’une flore microbienne bénéfique pour les plantes. Parmi les étapes du projet, il a été possible de caractériser la flore microbienne par des techniques de microbiologie classique et de génétique moléculaire (identifier, caractériser et quantifier des bactéries d’intérêt), de quantifier les éléments minéraux et enfin, d’entamer une étude afin d’estimer la durée de conservation du thé (aussi bien en termes biologiques que minéraux).

De la Fourche à la Fourchette - heCh

Dans le cadre des cours de Gestion de projet, d’Organisation et Gestion hôtelière, de Français et de Technologie de la restauration, les étudiants et leurs professeurs ont expérimenté l’organisation d’un banquet approvisionné uniquement en circuit court auprès des producteurs locaux.

Une table ronde réunissant des professionnels de l’HORECA, des pro-ducteurs et des acteurs institutionnels a ensuite été organisée à la Haute école. Les échanges lors de la table ronde ont confirmé les difficultés rencontrées par les étudiants et les professeurs au cours du projet. Une analyse de ces difficultés a ensuite permis aux professeurs impliqués dans le projet de proposer des pistes de solution en matière de gestion et de communication.

BIØn - HE2B / CERISES

Un réseau de partenaires actifs dans les techniques de construction à faible impact

L’objectif de ce projet est de partager les connaissances, les pratiques et les expériences, afin de contribuer à l’environnement bâti et aux communautés de partenaires impliqués.

Le projet Learn BIØN repose sur une collaboration visant à construire et partager les connaissances au-delà des frontières. Il regroupe 7 partenaires dans 5 pays européens, tous participant avec leur savoir-faire spécifique pour cette collaboration de trois ans.

BIOTERRARE - HE Lucia de Brouckère / Meurice R&D

La microbiologie au service de l’économie circulaire des métaux rares

Les technologies de l’information et de la communication et les technologies vertes consomment des quantités importantes de métaux précieux et de métaux rares.

De nombreux éléments présentent des risques d’approvisionnement du fait de l’appauvrissement des ressources géologiques comme le Gallium pour les panneaux photovoltaïques, le Platine pour les piles à combustible,...

D’autres métaux, comme les terres rares, font l’objet d’enjeux géostratégiques qui pourraient mener à une limitation du développement technologique : le Néodyme qui constitue l’un des éléments majeurs des super-aimants intervient nécessairement dans les disques durs des PC mais aussi dans les climatiseurs (petits moteurs électriques) et les éoliennes.

Il fait l’objet de tensions entre le principal producteur, la Chine et les économies occidentales.

Dans le projet Bioterrare, le Centre de Recherche Meurice R&D décline un savoir-faire en matière de biolixiviation de métaux à partir de ressources secondaires pour offrir une voie de valorisation économiquement viable et écologique de ces métaux (Néodyme, Praséodyme, Dysprosium contenus dans les aimants). 

Retour à la liste des news